Un projet d'association pour la restauration de la Chapelle de Saint Pierre fut envisagé dès le début de l'année 1987 par le Général de Boissieu et Monsieur Wullems qui contactèrent Monsieur Pierre Ropert, récemment installé définitivement au village après avoir pris sa retraite, pour être le président.

Monsieur Ropert accepte d'autant plus volontiers qu'étant lui-même morbihannais, il s'intéressait particulièrement à l'histoire de la région. De plus, étant diplômé de l'école des Chartes, il avait également fait l'école du Louvres avant d'entrer dans la vie active.

Monsieur Michel Jeannot (future maire de Locmariaquer) fut également contacté pour être le secrétaire de l'association dont l'objectif serait la sauvegarde, la restauration et l'entretien de la chapelle.

Monsieur Ropert s'occupa des démarches administratives et l'association, déclarée le 27 Mai 1988, reçut l'agrément des services concernés le 1er Juin 1988 (parution au J .O du 15 Juin 1988).

Un premier bureau fut constitué, composé de :

Un appel aux fidèles présents lors du pardon du 3 Juillet 1988, pour qu'ils adhèrent à l'association et participent au financement des travaux (cotisation demandée : 50 francs) a été très favorablement accueilli et les sommes recueillies ont été fort encourageantes.

La première assemblée générale a eu lieu le 14 Aout 1988.

Par ailleurs, des démarches ont été entreprises auprès de la mairie, du département, du Conseil Général et de l'état , ainsi que du Service Départemental de l'Architecture au titre du patrimoine rural non protégé présidé par Mr CARDIN.

Mr le Général de Boissieu s'est chargé d'écrire personnellement à Mr MARCELLIN , président du Conseil Général, à Mr Bonnet , maire de Carnac ainsi qu'au Général de COSSE-BRISSAC , président de l'organisme "SAUVEGARDE de L'ART FRANÇAIS", afin qu'ils appuient favorablement les demandes d'aide de l'association.

Le 28 février 1989, Mme CORLOBE étant maire, la commune accepte de prendre en charge les commandes aux différentes entreprises et les demandes de subvention au département, à la Région et à l'Etat.

Ces subventions ont été reconduites le 30 Octobre 1990, Mr BOGGAERT étant maire.