Mentionnée dans le "Dictionnaire topographique" du Morbihan 1870, la chapelle aurait été édifiée en 1772, comme l'indique la date gravée sur le fronton du portail Ouest.

Selon la tradition locale, elle aurait été construite sur la suggestion de l'Evêque de Vannes pour y célébrer des messes et y organiser un pardon pour le repos des âmes des naufragés.

Construite au centre du village, la chapelle est un bâtiment de 11,5 m * 5,5m , orienté E/O avec un portail principal à l'Ouest, une porte latérale au Sud, et une fenêtre de chaque côté du choeur.

Le pignon Ouest est surmonté d'un clocheton ajouré dont la cloche accompagnait encore , jusqu'au milieu du XXème siècle le dernier voyage des morts du village tout au long du chemin qui menait au bourg jusqu'à ce que celle de l'église paroissiale prenne le relais.

Actuellement y sont célébrés : une messe un vendredi de carême et le pardon , début Juillet, le dimanche suivant, la fête de Saint Pierre et de Saint Paul. La cérémonie débute par une procession vers la fontaine en bordure de mer et une bénédiction de la mer puis la messe suivie d'une rencontre amicale.

En 1975, a été décidé le déplacement à l'église paroissiale de la statue en bois de Sainte Anne, datant du 18ème siècle, du tabernacle et de la partie centrale de la grille du ch'ur. Restent la statue de Saint Pierre restaurée en 1991, celle de Saint Marc restaurée en 2013 et un tableau de l'artiste peintre locmariaquérois J.B CORLOBE, natif du village. Ce tableau représente le Christ tendant la main à Saint Pierre qui s'enfonce dans l'eau du lac de Tibériade. L'autel , en bois polychrome du 19ème siècle a également été restauré en 1993.

En 2011 et 2012 , d'importants travaux de réfection ont été réalisés sur la voute de la chapelle et sur l'éclairage.

L'association de Sauvegarde de la Chapelle de Saint Pierre Loperet a été créée en 1988 par Monsieur P.ROPERT, son premier et très actif président. Les subventions obtenues par l'association jointes aux cotisations et dons des adhérents ont permis de mener à bien , en quelques années, les travaux de restauration de la chapelle et de munir de vitraux les deux fenêtres : l'un représente la Pêche miraculeuse , l'autre Sainte Anne, la Vierge Marie et l'Enfant Jésus avec Saint Joachim et Saint Joseph en second plan. Ces vitraux sont l''uvre du maitre verrier Hubert de Sainte Marie de Quintin.

La chapelle reste ouverte chaque jour, pendant la belle saison , jusqu'en fin d'après-midi.

N'Oublions pas qu'elle est lieu de prière et de recueillement.